LI- Voix des animaux

Les animaux sont des semblables qui ont droit à la protection et à la dignité.

LI exige une protection animale conséquente, pas une protection minimaliste. Le bien-être d'un animal dépend avant tout de l'attention que le gardien porte à l'animal et de sa connaissance de ses besoins. Qu'il soit propriétaire d'un chien, d'un chat, d'un oiseau ou d'un reptile, aquariophile ou éleveur.

L'éducation est importante. Et un bon élevage prend du temps.

Qui a plus d'animaux qu’il s’en peut vraiment en prendre soin, pratique l'élevage industriel. Les animaux deviennent des marchandises. LI rejette cela.

Les indépendants soutiennent donc l'initiative «Pas d’élevage intensif en Suisse».

Tiere in unserer Hand

Nous devons assumer l'entière responsabilité de la prise en charge des animaux. Ceux qui ne peuvent pas le faire ne devraient pas garder d'animaux.

Seul un droit d'appel national en matière de protection des animaux peut empêcher les gens qui torturent les animaux d’être touchés par des gants de velours. Plus jamais Hefenhofen !

Ce ne sont pas les animaux qui doivent s’adapter à l'élevage - mais vice versa ! C'est pourquoi la corne appartient à la vache et à la chèvre, parce que la nature l'a donnée. De plus, l'écornage est douloureux. C'est pourquoi LI soutient la poursuite des travaux après l'initiative pour les vaches à cornes.

L’expérimentation animale est discutable. Surtout lorsque le gain de connaissances est disproportionné par rapport aux expérimentations qui pèsent sur les animaux. De nouvelles méthodes alternatives sont constamment développées. La Suisse gagnerait à être à l'avant-garde dans ce domaine.

Les indépendants soutiennent donc l'initiative «Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine», mais exigent au moins une clarification obligatoire de toutes les possibilités alternatives avant chaque essai et une promotion de toutes les méthodes alternatives avec au moins le montant qui a été dépensé à ce jour pour les essais sur les animaux.

Aujourd'hui, il y a de meilleurs vêtements que les fourrures. LI exige donc l'interdiction d'importer tous les produits en fourrure fabriqués à partir de fourrure de bourreaux d'animaux.l'interdiction d'importer tous les produits en fourrure fabriqués à partir de fourrure de bourreaux d'animaux.

Il faudra plusieurs millénaires d'amour pour rembourser les animaux de leur souffrance causée par nous!

François d'Assise (1182-1226)

Commençons par ceci - il est l’heure pour le bien-être des animaux !

©SwissParadigm 2019